18. L'Abbé Prevost

18.1. Manon Lescaut

18.1.1. Première partie

Je suis obligé¨ de faire remonter¨ mon Lecteur au temps de ma vie où je rencontrai pour la première fois le Chevalier des Grieux. Je revenais un jour de Rouen. Ayant repris mon chemin par Evreux, où je couchai la première nuit, j'arrivai le lendemain¨ pour dîner à Pacy. Je fus surpris en entrant dans ce bourg¨ d'y voir tous les habitants en alarme: il se précipitaient¨ de leurs maisons pour courir en foule¨ à la porte d'une mauvaise hôtellerie. Un archer¨ ayant paru a la porte, je lui fis signe de la main de venir à moi. Je le priai de m'apprendre¨ le sujet¨ de ce désordre.
dois; revenir; jour après; village; couraient; masse; policier; dire; cause
"Ce n'est rien, Monsieur," me dit-il, "c'est une douzaine de filles de joie que je conduis¨ avec mes compagnons, jusqu'au Havre-de-Gràce, où nous les ferons embarquer¨ pour l’Amérique."
mène; entrer en bateau
Parmi les douze filles qui étaient enchaînées¨ par le milieu du corps, il y en avait une dont l'air¨ et la figure¨ étaient si peu conformes à sa condition¨ qu'en tout autre état je l'eusse prise pour¨ une personne du premier rang. Je pris le chef en particulier¨ et je lui demandai quelques lumières¨ sur le sort¨ de cette belle fille.
attachées; aspect; visage; situation; regardé comme; à part; informations; situation
"Nous l'avons tirée de l'Hôpital¨ ," me dit-il, "par ordre de M.le Lieutenant Générale de Police. Voilà un jeune homme qui pourrait vous instruire¨ mieux que moi sur la cause de sa disgrâce;¨ il l'a suivie depuis Paris sans cesser¨ presque un moment de pleurer. II faut que ce soit un frère ou son amant."
=prison; informer; malheur; finir
Je me tournai vers le coin de la chambre ou ce jeune homme était assis;il paraissait enseveli¨ dans une rêverie¨ profonde. Je m'approchai¨ de lui.
absorbé; réflexion; allai vers
"Que je ne vous trouble point," lui dis-je en m'asseyant près de lui. Voulez-vous bien satisfaire¨ la curiosité que j'ai de connaître cette belle personne, qui ne me parait point faite pour le triste état¨ où je la vois?"
contenter; situation
Il me répondit honnêtement¨ qu'il ne pouvait m'apprendre¨ qui elle était sans se faire connaître lui-même, et qu' il avait de fortes¨ raisons pour souhaiter¨ de demeurer¨ inconnu.
correctement; dire; grandes; vouloir; rester
"Je ne vous presse¨ pas," lui dis-je, "de me découvrir¨ le secret de vos affaires; mais si je puis vous être utile à quelque chose,j'en offre volontiers¨ à vous rendre service. Voici quelque argent que je vous prie d’accepter; je suis fâché¨ de ne pouvoir vous servir autrement."
force; dire; avec plaisir; malheureux
La bonne grâce et la vive reconnaissance avec laquelle ce jeune inconnu me remercia achevèrent de me persuader¨ qu'il, était né quelque chose¨ et qu'il méritait¨ ma libéralité.¨
me donnèrent tout à fait l’idée; de bonne famille; avait droit à; bonté
Il se passa près de deux ans, jusqu’à ce que le hasard¨ me fit renaître¨ l occasion d'en apprendre à fond les circonstances.
coïncidence; rendit
J'arrivais de Londres à Calais. En marchant l'après-midi dans les rues je crus apercevoir ce même jeune homme dont j'avais fait la rencontre à Pacy. Sa joie fut plus vive que toute expression,lorsqu'il m'eut remis¨ à son tour.
reconnu
"Ah! monsieur, s’écria -t-il en me baisant la main, je puis donc encore une fois vous marquer¨ mon immortelle¨ reconnaissance."
montrer; très grande
Je lui demandai d’où il venait.Il me répondit qu'il arrivait par mer du Havre-de-Gràce, où il était revenu de l’Amérique peu auparavant.¨
avant
"Monsieur, me dit-il,vous en usez si noblement avec moi¨ que je veux vous apprendre¨ non seulement mes malheurs et mes peines,¨ mais encore mes désordres et mes plus honteuses¨ faiblesses. Je suis sûr qu'en me condamnant, vous ne pourrez pas vous empêcher¨ de me plaindre."
êtes si noble pour moi; raconter; difficultés; déshonorantes; retenir
Voici donc son récit¨ auquel je ne mêlerai¨ jusqu’à la fin, rien qui ne soit de lui.
histoire; ajouterai
J'avais dix-sept ans et j'achevais¨ mes études de philosophie à Amiens, où mes parents, qui sont l'une des meilleures maisons de P... m'avaient envoyé. Les vacances arrivant je me préparais à retourner chez mon, père, qui m'avait promis de m'envoyer bientôt a l’Académie. Mon seul regret¨ en quittant Amiens, était d'y laisser un ami avec lequel j'avais toujours été tendrement¨ uni.
allais finir; déplaisir; avec beaucoup d'amitié
Il avait mille bonnes qualités. Vous le connaîtrez par les meilleures dans la suite¨ de mon histoire.
le reste
J'avais marqué¨ le temps de mon départ d'Amiens. Hélas! que¨ ne le marquais-je un jour plus tôt! J'aurais porté chez mon père toute mon innocence.
fixé; pourquoi
La veille¨ même de celui que je devais quitter cette ville, étant à me promener avec mon ami, qui s'appelait Tiberge, nous vîmes arriver le cocher¨ d'Arras,et nous suivîmes jusqu'à l’hôtellerie ou ces voitures descendent.¨ Nous n'avions pas d'autres motifs que la curiosité. Il en sortit quelques femmes, qui se retirèrent¨ aussitôt,¨ mais il en resta une,fort¨ jeune, qui s'arrêta seule dans la cour.
le jour avant; le diligence; s'arrêtent; (de la diligence); immédiatement; très
Elle me parut si charmante, que moi, qui n'avais jamais pense a la différence des sexes, ni regardé une fille avec un peu d'attention; moi,dis-je,dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue,¨ je me trouvai enflamme tout d'un coup jusqu'au transport.¨ J'avais le défaut¨ d'être excessivement timide et facile à déconcerter,¨ mais loin d'être arrêté alors par cette faiblesse, je m'avançai vers la maîtresse de mon cœur.
réserve; extase; faute de caractère; troubler
Quoiqu'elle fût encore moins âgée que moi, elle reçut mes politesses¨ sans paraître embarrassée.¨ Je lui demandai ce qui l'amenait¨ à Amiens et si elle y avait quelques personnes de connaissance; elle me répondit ingénument¨ qu'elle y était envoyée par ses parents pour être religieuse. L'amour me rendait déjà si éclairé¨ depuis un moment qu'il était dans mon cœur, que je regardai ce dessein¨ comme un coup mortel pour mes désirs. Je lui parlai d'une manière qui lui fit comprendre mes sentiments car elle était bien plus expérimentée¨ que moi. Mlle Manon Lescaut (c'est ainsi qu'elle me dit qu'on la nommait)parut fort¨ satisfaite¨ de cet effet de ses charmes.
compliments; troublée; faisait; naïvement; instruit; projet; experte(en amour); très; contente
Elle me confesse qu'elle me trouvait aimable et qu'elle serait ravie¨ de m'avoir obligation de sa liberté. Après quantité¨ de réflexions, nous ne trouvâmes point d'autre voie¨ que celle de fuite. Il fallait tromper¨ la vigilance¨ du conducteur, qui était un homme à ménager¨ quoiqu'il ne fût qu'un domestique. Nous réglâmes que je ferrais préparer pendant la nuit une chaise¨ de poste, et que je reviendrais de grand matin¨ à l'auberge avant qu'il fût éveille.
heureuse; beaucoup; possibilité; détourner; attention; de qui il fallait se garder; (chaise à porteurs); très tôt
J’employai la nuit à mettre ordre à mes affaires et m'étant rendu¨ à l'hôtellerie de Mlle Manon vers la pointe¨ du jour je la trouvai qui m'attendait. La chaise était en état de partir; nous nous éloignâmes aussitot de la ville.
étant allé; commencement
Nous nous hâtâmes tellement d'avancer que nous arrivâmes à Saint Denis avant la nuit. Nos projets de mariage furent oubliés; nous fraudâmes¨ les droits de l'Église et nous nous trouvâmes époux¨ sans y avoir fait réflexion.
violâmes; comme femme et mari
Nous prîmes un appartement meublé à Paris. Ce fut dans la rue V..., et, pour mon malheur, auprès de la maison de M. de B..., célèbre fermier général.¨
chef du fisc
Je m’aperçus, peu après, que notre table était mieux servie, et qu'elle s'était donné quelques ajustements¨ d'une prix considérable.¨ Comme j'ignorais pas¨ qu'il devait nous rester à peine¨ douze ou quinze pistolets¨ , je lui marquai mon étonnement de cette augmentation¨ apparente¨ de notre opulence.¨ Elle me pria, en riant, d'être sans embarras.¨
toilettes; élevé; savais bien; pas plus de; monnaie; agrandissement; évidante; richesse; problèmes
"Ne vous ai je pas promis," me dit elle, "que je trouverais des ressources."¨
moyens
Je l’aimais avec trop de simplicité pour m'alarmer facilement; j'embrassai Manon avec ma tendresse ordinaire.
Dans le temps que j'étais ainsi tout occupé d'elle, j'entendis le bruit de plusieurs personnes qui montaient l'escalier. On frappa doucement à la porte. Manon me donna un baisser et, s'échappant de mes bras, elle entra rapidement dans le cabinet qu'elle ferma aussitôt sur¨ elle.
derrière
J'allai leur ouvrir moi-même. À peine¨ avais-je ouvert que je me vis saisir¨ par trois hommes, que je reconnus pour les laquais de mon père. Ils me dirent qu'ils agissaient par l'ordre de mon père et que mon frère aîné m'attendait en bas dans une carrosse. J'étais si troublé que je me était laissé conduire sans résister¨ et sans répondre.
juste; pris; me défendre
Nous arrivâmes, en un peu de temps, à Saint Denis. Mon frère, surpris de mon silence, s'imagina¨ que s'était un effet de ma crainte.¨ Il vit mon père avant moi, pour le prévenir¨ en ma faveur, en lui apprenant¨ avec quelle douceur je m'étais laissé conduire, de sorte que j'en fus reçu moins durement que je ne m'y étais attendu. Il se contenta de me faire quelques reproches¨ généraux sur la faute que j'avais que j'avais commise. Je lui promis de prendre une conduite¨ plus soumise¨ et plus réglée.
pensa; peur; informer; racontant; réprimandes; vie; discipliné
On se mit à table pour souper. On me railla¨ sur ma conquête d'Amiens. Mais quelques mots lâchés¨ par mon père me firent prêter l’oreille¨ avec la dernière¨ attention: il me parla de perfidie et de service intéressé, rendu par M. de B.... Je demeurai¨ interdit¨ en lui entendant prononcer¨ se nom, et je le priai humblement¨ de s'expliquer d'avantage.¨
se moqua de moi; dites; écouter; très grande; restai; perplexe; dire; timidement; plus
"Tu ne sauras donc," reprit mon père, "puisque tu l'ignores,¨ que M. de B... a gagné la cœur de ta princesse. Il a su d'elle que tu es mon fils, et, pour se délivrer de tes importunités¨ il m'a écrit le lieu de ta demeure."
ne le sais pas; gêne
Je n'eus pas la force de soutenir¨ plus longtemps un discours¨ dont chaque mot m'avait percé¨ le cœur. Je me levai de table. Mon père, qui m'a toujours aimé tendrement, s'employa¨ avec toute son affection pour me consoler. Je l’écoutais, mais sans l'entendre. Je me jetai à ses genoux, je le conjurais¨ en joignant les mains, de me laisser retourner à Paris pour poignarder¨ B... Mon père vit bien que rien ne serait capable¨ de m’arrêter. Il me conduisit dans une chambre haute, où il laissa deux domestiques avec moi pour me garder à vue.¨
supporter; conversation; brisé; fit tout; priai; tuer; pourrait; surveiller
J'y passai six mois entiers. On me donna des livres qui servirent ਠrendre un peu de tranquillité¨ à mon âme.
eurent pour effet; calme
Tiberge vint me voir un jour dans ma prison. Il me parla en conseiller sage plutôt qu'en ami d’école; enfin il m'exhorta¨ à profiter de cette erreur¨ de jeunesse pour ouvrir les yeux sur la vanité¨ des plaisirs. Il me flatta¨ si adroitement sur la bonté de mon caractère qu'il me fit naître, dès¨ cette première visite, une forte envie¨ de renoncer¨ comme lui à tous les plaisirs du siècle pour entrer dans l’état ecclésiastique.¨ Je goûtai"tellement cette idée que, lorsque je me trouvai seul, je ne m'occupai plus d'autre chose.
conseilla; faute; inutilité; charma; deja à; désir; refuser; service de l'église
Tiberge continuant de me rendre de fréquentes visites, dans le dessein¨ qu'il m'avait inspiré, je pris l’occasion d'en faire l'ouverture¨ à mon père. Il me déclara que son intention était de laisser ses enfants libres dans le choix de leur condition.¨
intention; confidence; état social
Mon père, me croyant tout à fait¨ revenu de ma passion, fit aucune difficulté de me laisser partir. Nous arrivâmes à Paris. L'habit ecclésiastique¨ prit la place de la croix de Malte,¨ et le nom d’abbé Des Grieux celle de chevalier. Je m'attachai¨ à l'étude avec tant d'application¨ que je fis des progrès extraordinaires en peu de mois.
complètement; de l’église; (titre noble); intéressai; concentration
J'avais passe près d'un an à Paris, sans m'informer des affaires de Manon. Le temps arriva auquel je devais soutenir¨ un exercice¨ public dans l’École de Théologie.
faire; test
Je retournai à Saint Sulpice couvert de gloire et chargé de compliments.
Il était six heures du soir.On vint m'avertir,¨ un moment après mon retour, qu'une dame demandait a me voir; j'allai au parloir sur-le-champ.¨ Dieux! Quelle apparition¨ surprenante! J'y trouvai Manon. C’était elle,mais plus aimable et plus brillante que je ne l'avais vue. Elle était dans sa dix-huitième année; ses charmes surpassaient tout ce qu'on peut décrire. Je demeurai¨ interdit¨ à sa vue.¨ Son embarras fut pendant quelque temps égal au mien. Enfin je fis un effort pour m’écrier douloureusement:
informer; immédiatement; vue; restai; perplexe; en la voyant
"Perfide Manon! Ah! perfide! perfide..."
Elle me répéta, en pleurant à chaudes larmes, qu'elle ne prétendait¨ point justifier¨ sa perfidie.
voulait; excuser
"Que prétendez-vous donc?" m’écriai-je encore.
"Je prétends mourir,répondit-elle, si vous ne me rendez votre cœur, sans lequel il est impossible que je vive.
"Demande donc ma vie, infidèle!" repris-je en versant¨ moi-même des pleurs, que je m'efforçai¨ en vain¨ de retenir. Demande ma vie, qui est l'unique chose qui me reste à te sacrifier;¨ car mon cœur n'a jamais cessé¨ d'être a toi."
pleurant; essayai; sans résultat; donner; arrêté
À peine eus-je achevé¨ ces derniers mots, qu'elle se leva avec transport¨ pour venir m'embrasser. Elle m'accabla¨ de mille caresses passionnées; elle m'appela par tous les noms que l'Amour inventé pour exprimer ses plus vives tendresses.¨ Nous nous assîmes l'un près de l'autre. Je pris ses mains dans les miennes.
j'avais juste dit; extase; donna; sentiments
"Ah! Manon, lui dis-je en la regardant d'un œil triste, je ne m’étais pas attendu à la noire trahison dont vous avez payé mon amour."
Elle me répondit des choses si touchantes¨ par son repentir,¨ et elle s'engagea¨ à la fidélité par tant de protestations¨ et de serments¨ qu'elle m'attendrit a un degré inexprimable. Où trouver un barbare qu'un repentir si vif et si tendre n'eût pas touché? Pour moi, je sentis, dans ce moment, que j'aurais sacrifié¨ pour Manon tous les évéchés¨ du monde chrétien. Je lui demandai quel
pleines d’émotion; regret; promit; assurances; promesses; donné; fonction d’évêque
nouvel ordre elle jugeait¨ à propos de mettre dans nos affaires; elle me dit qu'il fallait sur-le-champ¨ sortir du Séminaire et remettre à nous arranger dans un lieu plus sûr. Je consentis¨ à toutes ses volontés sans réplique.¨ Elle entra dans son carrosse pour aller m'attendre au coin de la rue. Je m’échappai un moment après,sans être aperçu du portier. Je montai avec elle.
croyait; immédiatement; fus d'accord; protestation
Nous ne tardâmes point à gagner¨ Chaillot. Nous logeâmes la première nuit a l'auberge pour nous donner le temps de chercher une maison, ou du moins un appartement commode.¨ Nous en trouvâmes dès¨ le lendemain, un de notre goût.
arrivâmes bien-tôt à; confortable; déjà
L'hiver approchait;¨ tout le monde retournait à la ville, et la campagne devenait déserte.¨ Elle me proposa de reprendre une maison à Paris; je n'y consentis point.¨ Mais pour la satisfaire¨ en quelque chose, je lui dis que nous pouvions y louer un appartement meublé.
arrivait; inhabitée; ne fus pas d'accord; contenter
Nous étions demeurés¨ un jour à Paris, pour y coucher, comme il nous arrivait fort¨ souvent. Un servante, qui restait seule à Chaillot dans ces occasions, vint m'avertir¨ le matin que le feu avait pris pendant la nuit dans ma maison, et qu'on avait eu beaucoup de difficulté à l’éteindre. Je tremblai¨ pour notre argent, qui était enfermé dans une petite caisse. Je me rendis¨ promptement à Chaillot. Diligence¨ inutile; la caisse avait déjà disparu. Je compris tout d'un coup à quels nouveaux malheurs j'allais me trouver exposé;¨ l'indigence¨ était le moindre.¨
restés; très; informer; avais peur; allai; activité; soumis; pauvreté; plus petit (malheur)
Je connaissais Manon: elle aimait trop l'abondance¨ et les plaisirs pour me les sacrifier.¨
richesse; abandonner
Je résolus d'abord d'aller consulter M.Lescaut, frère de Manon. Je découvris¨ ma peine¨ à M.Lescaut. Il me répéta que, si je voulais tenter¨ le hasard¨ du jeu, il ne désespérait point que je ne pusse être admis¨ à sa recommandation,dans la Ligue de l'Industrie.
racontai; difficultés; essayer; chance, fortune; accepté
M. Lescaut me présenta, le soir même, comme un de ses parents. Je profitai en peu de temps des leçons de mon maître; j'en acquis¨ surtout beaucoup d’habileté à faire volte-face. Cette adresse extraordinaire hâta¨ si fort le progrès de ma fortune, que je me trouvai en peu de semaines des sommes considerahles.¨ Je pensais a placer¨ une partie de mon argent. Mes domestiques n'ignoraient pas¨ mes succès, surtout mon valet de chambre et la suivante de Manon.
eus; activa; très grandes; (à une banque); savaient bien
M.Lescaut nous ayant un jour donné à souper, il était environ minuit lorsque nous retournâmes au logis. J'appelai mon valet,et Manon sa femme de chambre; ni l'un ni l'autre ne parurent.¨ La serrure¨ de mon cabinet avait été forcée, et mon argent enlevé¨ avec tous mes habits.
se montrèrent; fermeture; volé
Dans le temps que je réfléchissais seul sur cet accident, Manon vint, tout effrayée¨ m'apprendre¨ qu'on avait fait le même ravage dans son appartement.
paniquée; raconter
"Nous sommes perdus!" me dit-elle, les larmes aux yeux.
Je m'efforçai¨ en vain¨ de la consoler¨ par mes caresses.
essayai; inutilement; calmer
Il était près de quatre heures, lorsque je me mis au lit, et m'y étant encore occupé des moyens¨ de rétablir¨ ma fortune, je m'endormis si tard que je ne pus me réveiller que vers onze heures ou midi. Je me levai promptement pour aller m'informer de la santé de Manon; on me dit qu'elle était sortie, une heure auparavant¨ avec son son frère. Je me promenai à grands pas dans nos appartements. J'aperçus dans celui de Manon une lettre cachetée¨ qui était sur sa table. L'adresse était à moi, et l’écriture de sa main. Je l'ouvris avec un frisson¨ mortel. Elle était dans ces termes: "Je te jure,¨ mon cher Chevalier, que tu es l'idole de mon cœur, et qu'il n'y a que toi au monde que je puisse aimer de la façon dont je t'aime. Mais ne vois-tu pas, ma pauvre chère âme, que, dans l’état¨ où,nous sommes réduits,¨ c'est une sotte vertu¨ que la fidélité?Crois-tu qu'on puisse être bien tendre¨ lorsqu'on manque¨ de pain?
réfléchi sur les possibilités; réparer; plus tôt; fermée; peur; assure; situation; tombés; principe; amoureux; n'a pas assez
La faim me causerait quelque méprise¨ fatale; je t'adore, compte là-dessus, mais laisse-moi pour quelque temps le ménagement¨ de notre fortune. Malheur à qui va tomber dans mes filets! Je travaille pour rendre mon Chevalier riche et heureux. Mon frère t'apprendra¨ des nouvelles de ta Manon, et qu’elle a pleuré de la nécessité de te quitter.
faute; préparation; dira
Je demeurai¨ après cette lecture, dans un état qui me serait difficile à décrire. Mes plaintes¨ furent interrompues par une visite a laquelle je ne m'attendais pas.
restai; lamentations
Ce fut celle de Lescaut.
"Bourreau!"¨ lui dis-je en mettant l’épée a la main,où est Manon? qu'en¨ as-tu fait? Il faut défendre ta vie, ou me faire retrouver Manon."
assassin; d'elle
"Là! que vous êtes vif!" repartit¨ il, "c'est l'unique sujet qui m’amène. Je viens vous annoncer un bonheur auquel motif vous ne pensez pas."
répondit
Je voulus être éclairci¨ sur-le-champ.¨ Il me raconta que Manon,ne pouvant soutenir¨ la crainte¨ de la misère et surtout l’idée d'être obligée tout à coup à la réforme de notre équipage, l'avait prié de lui procurer¨ la connaissance de M.de G... M...,qui passait pour un homme généreux.
informé; immédiatement; supporter; peur; faire
"Je l'y ai menée ce matin," continua-t-il, "et cet homme a été si charmé de son mérite¨ qu'il l'a invitée d'abord a lui tenir compagnie à sa maison de campagne, où il est allé passer quelques jours." "Moi," ajouta Lescaut, "je lui ai dit que l'avenir amènerait a ma sœur de grands besoins qu'elle s’était chargée du soin d'un jeune frère, qui nous était reste sur les bras¨ après la mort de nos père et mère. Ce récit¨ n'a pas manqué de l'attendrir.¨ Il s'est engagé à louer une maison commode¨ pour vous et pour Manon; car c'est vous-même qui êtes ce pauvre petit frère orphelin. Vous reverrez alors Manon, qui m'a chargé¨ de vous assurer qu'elle vous aime plus que jamais."
capacités; à notre charge; histoire; émotionner; confortable; ordonné
Je m'assis en rêvant¨ à cette bizarre disposition¨ de mon sort.¨ Ce fut, dans ce moment, que l'honneur et la vertu¨ me firent sentir encore les pointes¨ du remords.¨
pensant; arrangement; vie; morale; douleurs; conscience des fautes
Par quelle fatalité, disais-je, suis-je devenu si criminel! L'amour est une passion innocente; comment s'est-il changé pour moi en une source¨ de misères et de désordres. Quel est l’infâme personnage qu'on vient ici me proposer? Quoi! j'irai partager ... Mais y a-t-il à balancer,¨ si c'est Manon qui l'a réglé, et si je la perds sans cette complaisance?¨
cause; hésiter; acte pour lui plaire
"Monsieur Lescaut, m’écriai-je en fermant les yeux,comme pour écarter¨ de si chagrinantes réflexions, si vous avez eu dessein¨ de me servir, je vous rends grâces.¨ Vous auriez pu prendre une voie¨ plus honnête;¨ mais c'est une chose finie,¨ n'est-ce pas? Ne pensons donc plus qu'a profiter de vos soins¨ et à remplir¨ votre projet."
chasser; intention; remercie; moyen; correct; décidée; activités; réaliser
Nous concertâmes¨ de quelle manière nous pourrions prévenir les défiances¨ de M.de G... M...
discutâmes; méfiance
Nous nous rendîmes tous deux chez elle. Je lui parus triste et languissant.¨ Elle me fit des reproches¨ de ma froideur;je ne pus m’empêcher¨ de laisser échapper les noms de perfide et d’infidèle. Elle m'interrompit:
mélancolique; blâme; défendre
"Tenez," dit-elle, "mon Chevalier,il est inutile de me tourmenter¨ par des reproches qui me percent¨ le cœur lors-qu'ils viennent de vous. Je vois ce qui vous blesse. J'avais espéré que vous consentiriez¨ au projet que j'avais fait pour rétablir un peu notre fortune; mais j'y renonce,¨ puisque vous ne l'approuvez¨ pas."
troubler; font mal au; seriez d'accord avec; je l'abandonne; trouvez bon
Elle ajouta qu'elle ne me demandait qu'un peu de complaisance¨ pour le reste du jour; qu'elle avait déjà reçu deux cents pistoles¨ de son vieil amant, et qu'il avait promis de lui apporter le soir un beau collier de perles avec d'autres bijoux.
souplesse; (certaine monnaie)
"Laissez-moi seulement le temps," me dit-elle, "de recevoir ses présents."
L'heure du souper étant venue, M.de G... M... ne se fit pas attendre longtemps.Le vieil amant parut prendre plaisir a me voir. Il me donna deux ou trois petits coups sur la joue, en me disant que j’étais un joli garçon.
"Je lui trouve l'air¨ de Manon",reprit le vieillard, en me haussant le menton avec la main.
visage
Je répondis d'un air niais:¨
sot bête
"Monsieur,c'est que nos chairs¨ se touchent de bien proche; aussi¨ j'aime ma sœur Manon comme un autre moi-même"
corps; c'est pourquoi
Toute notre conversation fut à peu près du même goût¨ pendant le souper. Enfin l'heure du sommeil étant arrivé, il parla d'amour et d'impatience. Nous nous retirâmes, Lescaut et moi; on le conduisit à sa chambre, et Manon, étant sortie sous prétexte¨ d'un besoin, nous vint joindre¨ à la porte. Nous nous éloignâmes en un instant du du quartier. M. de G... M... ne tarda pas¨ longtemps à s'apercevoir qu'il était dupé. Je ne sais s'il fit, dès le¨ soir, quelques démarches¨ pour nous découvrir.¨
style; faux motif; se réunir; ne fut pas...; le même; recherches; trouver
Nous étions encore au lit, lorsqu'un exempt¨ de police entra dans notre chambre avec une demi-douzaine de gardes. Il se saisirent¨ d'abord de notre argent, ou plutôt de celui de M.de G... M...; et, nous ayant fait lever brusquement, il nous conduisirent a la porte, ou nous trouvâmes deux carrosses, dans l'un desquels la pauvre Manon fut enlevée¨ sans explication,et moi traîné dans l'autre à Saint-Lazare. J'avais de terribles idées de cette maison. Ma frayeur¨ augmenta¨ lorsqu'en entrant les gardes visitèrent une seconde fois mes poches ,pour s'assurer qu'il ne me restait ni armes, ni moyens de défense. Le Supérieur parut à l'instant;¨ il était prévenu¨ de mon arrivée; il me salue avec beaucoup de douceur. Il me pria de monter dans une chambre haute; je le suivis sans résistance.¨
agent; prirent; emportée; peur; grandit; immédiatement; informé; m'opposer
"Je suis donc votre prisonnier," lui dis-je. "Eh bien, mon père, que prétendez¨ vous faire de moi"
voulez
Il me dit qu'il était charmé de me voir prendre un ton raisonnable; que son devoir serait de travailler a m'inspirer le goût¨ de la vertu¨ et de la religion, et le mien de profiter de ses exhortations¨ et de ses conseils.
désir; morale; encouragements
Il crut devoir me traiter avec beaucoup de douceur et d'indulgence.¨ Il me visitait deux ou trois fois le jour; il me prenait souvent avec lui, pour faire un tour dans le jardin. Je lui témoignai¨ que dans la nécessité de demeurer;¨ c’était une douce consolation¨ pour moi d'avoir quelque part à son estime.¨ Je le priai de m'accorder¨ une grâce:¨ c’était de faire avertir¨ un de mes amis, un saint ecclésiastique¨ qui demeurait à Saint-Sulpice, que j'étais à Saint-Lazare, et de permettre que je reçusse quelquefois sa visite. Cette faveur me fut accordée sans délibérer.¨ C’était mon ami Tiberge dont il était question. Ce fidèle ne m'avait pas tellement perdu de vue qu'il ignorait¨ mon aventure. Il accourut aussitôt¨ à ma chambre. Notre entretien¨ fut plein d’amitié.
clémence; fit comprendre; rester (dans la prison); pensée; respect; donner; faveur; informer; prêtre; discussion; ne savait pas; immédiatement; conversation
Cette conversation servit du moins à renouveler la pitié de mon ami. Il comprit qu'il y avait plus de faiblesse que de malignité¨ dans mes désordres. Cependant je ne lui fis pas la moindre ouverture¨ du dessein¨ que j'avais de m’échapper de Saint-Lazare. Je le priai seulement de se charger de ma lettre. Il eut la fidélité de la porter exactement, et Lescaut reçut, avant la fin du jour, celle qui était pour lui.
méchanceté; confidence; intention
Il vint me voir le lendemain¨ et il passa heureusement sous le nom de mon frère. Ma joie fut extrême¨ en l'apercevant dans ma chambre. J'en fermai la porte avec soin.
jour après; très grande
"Ne perdons pas un moment," lui dis-je; "pourriez-vous m'apporter un pistolet?"
"Aisément,¨ " me dit Lescaut; "mais voulez-vous tuer quelqu'un?"
facilement
Je l'assurai que j'avais si peu dessein¨ de tuer, qu'il 0n'était pas même nécessaire que le pistolet fût chargé.
intention
"Apportez-le-moi demain," ajoutai-je, "et ne manquez pas de vous trouver le soir, à onze heures, vis-a-vis¨ de la porte de cette maison, avec deux ou trois de nos amis. J'espère que je pourrai vous y rejoindre.¨
en face; retrouver
Je le priai d’abréger¨ sa visite, afin qu'il trouvât plus de facilité à me revoir le lendemain. Il fut admis¨ avec aussi peu de peine¨ que la première fois.
finir; reçu; difficulté
Lorsque je me trouvai muni¨ de l'instrument de ma liberté, je ne doutai presque plus du succès de mon projet.
en possession
Je frappai d'abord doucement a la porte du père, pour l'éveiller sans bruit. Il se leva pour m'ouvrir.
"Ha! c'est vous, mon cher fils, me dit-il, en ouvrant la porte; qu'est-ce qui vous amène¨ si tard?
fait venir
J'entrai dans sa chambre, et, l'ayant tiré à l'autre bout opposé à la porte, je lui déclarai qu'il m’était impossible de demeurer¨ plus longtemps a Saint-Lazare.
rester
J'aperçus les clefs qui étaient sur la table. Je les pris, et je le priai de me suivre,en faisant le moins de bruit qu'il pourrait. Enfin, nous arrivâmes à une espèce¨ de barrière ,qui est avant la grande porte de la rue. Je
sorte
me croyais déjà libre, et j’étais derrière le père, avec ma chandelle dans une main et mon pistolet dans l'autre. Pendant qu'il s'empressait¨ d'ouvrir, un domestique, qui couchait dans une petite chambre voisine, se lève et met la tête à sa porte. C’était un puissant coquin,¨ qui s’élança sur moi sans balancer.¨ Je ne le marchandai¨ point;je lui lâchai le coup au milieu de la poitrine.
se hâta; méchant; hésiter; courut
"Voilà de quoi vous êtes cause, mon père," dis-je assez fièrement à mon guide. Mais que cela ne vous empêche¨ point d'achever¨ ajoutai-je en le poussant vers la dernière porte.
retienne; finir
Il n'osa refuser de l'ouvrir. Je sortis heureusement, et je trouvai, à quatre pas, Lescaut qui m'attendait avec deux amis, suivant sa promesse. Nous nous éloignâmes.
Nous allâmes passer la nuit chez un traiteur. J'employai une partie de ce temps à former des projets et des expédients¨ pour secourir¨ Manon. J’étais bien persuadé¨ que sa prison était encore plus impénétrable¨ que n'avait été la mienne. J'y vis si peu de jour¨ que je remis¨ à considérer¨ mieux les choses,lorsque j'aurais pris quelques informations sur l'arrangement intérieur de l'Hôpital.
moyens; aider; sur; difficile à ouvrir; clarté; retarda; méditer
Aussitôt¨ que la nuit m'eut rendu la liberté, je priai Lescaut de m'accompagner. Nous liâmes¨ conversation avec après que un des portiers, qui nous parut homme de bon sens.¨ Je feignis¨ d'être étranger, qui avait entendu parler avec admiration de l'Hôpital Général, et de l'ordre qui s'y observe.¨ Je l'interrogeai¨ sur les plus minces¨ détails et de circonstances en circonstances, nous tombâmes sur les administrateurs.¨ Je lui demandai si ces messieurs avaient des enfants. Il me dit qu'il ne pouvait pas m'en rendre un compte¨ certain, mais que pour M.de T...,qui était un des principaux,¨ il lui connaissait un fils en age d'être marié. Je rompis¨ presque aussitôt l’entretien,¨ et je fis part¨ à Lescaut, en retournant chez lui du dessein¨ que j'avais conçu.¨
immédiatement; entrâmes en; intelligent; simulai; fait régner; posai des questions; petits; dirigeants; informer; plus importants; finis; conversation; parlai; projet; formé
"Je m'imagine,¨ " lui dis-je, que M.de T..., le fils qui est riche et de bonne famille, ne saurait être ennemi des femmes, ni ridicule au point de¨ refuser ses services pour une affaire d'amour.J'ai formé le dessein¨ de l’intéresser a la liberté de Manon."
pense; si ridicule qu'il va; projet
Le matin étant venu, je me fis conduire dans un fiacre¨ à la maison de H.de T... Il fut surpris de recevoir la visite d'un inconnu. Je m'expliquai naturellement avec lui; et,pour le gagner¨ de plus en plus, je lui racontai le détail de tout ce qui était arrivé à Manon et à moi.
voiture; intéresser
Il parut fort¨ sensible à cette marque d'ouverture.¨ Il ne promit pas de me rendre Manon, mais il m'offrit de me procurer¨ le plaisir de la voir, et de faire tout ce qui serait en sa puissance¨ pour la remettre entre mes bras. Nous ne nous séparâmes qu’après être convenus¨ du
très; confiance; donner; pouvoir; avoir réglé
temps et du lieu où nous devions nous retrouver. Je l'attendis dans un café, où il vint me rejoindre¨ vers les quatre heures, et nous prîmes ensemble le chemin de l’Hôpital.
retrouver
M.de T... parla à quelques concierges de la maison, qui s’empressèrent¨ de lui offrir tout ce qui dépendait d'eux pour sa satisfaction.¨ Il se fit montrer le quartier où Manon avait sa chambre, et l'on nous y conduisit. Nous approchâmes de¨ sa porte. Mon cœur battait violemment¨ J'entrai, lorsqu'elle accourait avec précipitation;¨ nous embrassâmes avec cette effusion¨ de tendresse¨ qu'une absence de trois mois fait trouver si charmante à de parfaits amants. Nous pleurâmes amèrement¨ en nous entretenant¨ de l’état où elle était et de celui d’où je ne faisais que¨ sortir. M.de T... nous consola¨ par de nouvelles promesses de s'employer ardemment¨ pour finir nos misères. Il nous conseilla de ne pas rendre cette ma première entrevue¨ trop longue, pour lui donner plus de tout facilité à nous en procurer¨ d'autres. M.de T... promit de la venir voir souvent avec moi.
firent tout; ce qu'il voulait; arrivâmes à; fort; vitesse; manifestation; sentiments; tristement; parlant; venais de; calma; faire tout; rencontre; donner
Je fis, en sortant, quelques libéralités¨ au valet qui la servait, pour l'engager à lui rendre ses soins avec zèle.¨ Il me prit à l’Écart¨ en descendant dans les cours.
dons d'argent; enthousiasme; à part
"Monsieur," me dit-il, "si vous voulez me prendre à votre service, je crois qu'il me sera facile de délivrer Mlle Manon."
Je voulus savoir quels moyens il avait dessein¨ d'employer.
l'intention
"Nul autre, me dit-il, que de lui ouvrir le soir la porte de sa chambre, et de vous la conduire jusqu'à celle de la rue, ou il faudra que vous soyez pret à la recevoir.
J'appelai M.de T... pour lui communiquer¨ ce projet. Nous convînmes¨ donc, avec le valet, de ne pas remettre¨ son entreprise¨ plus loin qu'au jour suivant; et pour la rendre aussi certaine qu'il était en notre pouvoir,nous résolûmes d'apporter des habits d'homme,dans la vue¨ de faciliter notre sortie.
faire savoir; réglâmes; retarder; projet; l'intention
Le reste du jour me parut d'une longueur insupportable.
Enfin,la nuit étant venue,nous nous rendîmes¨ un peu en dessous¨ de la porte de l’Hôpital, dans un carrosse. Nous n'y fûmes pas longtemps sans voir paraître Manon avec son conducteur.¨ Notre portière étant ouverte, ils montèrent tous deux à"l'instant.¨ Je reçus ma chère maîtresse dans mes bras. Elle tremblait comme une feuille. Le cocher¨ me demanda où il fallait toucher,¨ et lorsque je lui dis le nom de la rue ou nous voulions être conduits, il me répondit qu'il craignait¨ que je ne l'engageasse¨ dans une mauvaise affaire.
allâmes; à distance; celui qui l'accompagna; immédiatement; postillon; aller; avait peur; mêlasse
"Tais-¨ toi," lui dis-je, "il y a un louis d'or à gagner pour toi."
ne dis rien
Nous gagnâmes¨ la maison où demeurait Lescaut. Lorsqu'il fallut descendre, j'eus avec le cocher un nouveau démêle¨ dont les suites¨ furent funestes.Je me repentis¨ de lui avoir promis un louis, non seulement parce que le présent était excessif, mais par une autre raison bien plus forte, qui était l'impuissance¨ de le payer.Je fis appeler Lescaut; il descendit de sa chambre pour venir a la porte. Je lui dis à l'oreille dans quel embarras¨ je me trouvais.Il me répondit que je me moquais.¨
allâmes à; discussion; conséquences; regrettai; impossibilité; difficulté; n’étais pas sérieux
"Un louis d'or!" ajouta-t-il. Vingt coups de canne¨ à ce coquin-¨ là
bâton; méchant
Il m'arracha¨ ma canne, avec l'air d'en vouloir maltraiter¨ le cocher .Celui-ci s'enfuit de peur, avec son carrosse, en criant que je l'avais trompé,¨ mais que j'aurais de ses nouvelles.¨
prit de force; molester; dupé; (=menace)
Je lui répétai inutilement d’arrêter. Sa fuite me causa une extrême¨ inquiétude.¨ Je ne doutai point qu'il n'avertît¨
très grande; peur; informât} le commissaire.
"Vous me perdez," dis-je à Lescaut. Je ne serais pas en sûreté chez vous; il faut nous éloigner¨ dans le moment."¨
partir; immédiatement
Je prêtai le bras à Manon pour marcher et Lescaut nous tint compagnie. À peine¨ avions-nous marché cinq ou six minutes, qu'un homme, dont je ne découvris¨ point le visage, reconnut Lescaut.
tout juste; reconnus
"C'est Lescaut," dit-il, en lui lâchant¨ un coup de pistolet; "il ira souper ce soir avec les anges".
tirant
Il se déroba¨ aussitôt;¨ Lescaut tomba, sans le moindre mouvement de vie. Je pressai Manon de fuir. Enfin j'aperçus un fiacre au bout de la rue. Nous y montâmes. "Mène- nous à Chaillot," dis-je au cocher.
disparut; immédiatement
Nous fûmes reçus à l'auberge comme des personnes de connaissance.
Je me hâtai le lendemain d'aller à Paris. J'avais besoin d'un secours¨ présent, pour un nombre infini de nécessités présentes. Je continuai mon chemin, résolu d'aller d'abord chez Tiberge, et de la chez M.de T...
aide
Tiberge me demanda si cent pistoles me suffiraient,¨ et, sans m'opposer un seul mot de difficulté, il me les alla chercher dans le moment.¨ Lorsqu'il eut achevé¨ de me compter mon argent et que je me préparais a le quitter,il me pria de faire avec lui un tour d’allée. Il me dit qu'étant allé pour me visiter à Saint-Lazare, le lendemain de mon évasion,¨ il avait été frappé au-delਠde toute expression en apprenant la manière dont j'en étais sorti; qu'il avait eu là-dessus un entretien¨ avec le Supérieur; que ce bon Père n’était pas encore remis¨ de son effroi,¨ qu'il avait eu néanmoins¨ la générosité¨ de déguiser¨ à M. le Lieutenant Général de Police les circonstances de mon départ, et qu'il avait empêche¨ que la mort du portier ne fut connue au dehors; que je n'avais donc, de ce côte-la nul sujet¨ d'alarme, mais que, s'il me restait le moindre sentiment de sagesse,¨ je profiterais de cet heureux tour que le Ciel donnait à mes affaires; que je devais commencer par écrire à mon père et me remettre bien avec lui.
seraient assez; immédiatement; fini; fuite; plus; conversation; rétabli; peur; malgré tout; bonté; cacher; prévenu; raison,motif; raison
J’écoutai son discours¨ jusqu'à la fin. Il y avait là bien des choses satisfaisantes.¨ Je promis à Tiberge de faire partir,le jour même,une lettre pour mon père.
histoire; agréables
Après avoir quitté Tiberge, je me fis un plaisir de marcher fièrement à pied, en allant chez H.de T... Cependant¨ il me revint tout d'un coup à l'esprit que j'avais l'affaire de l'Hôpital sur les bras, sans compter la mort de Lescaut dans laquelle j’étais mêlé, du moins comme témoin.¨ Ce souvenir m'effraya¨ si vivement,que je me retirai dans la première allée, 0d'où je fis appeler un carrosse J'allais droit chez H.de T... que Je fis rire de ma frayeur.¨
mais; quelqu'un qui a vue; fit peur; peur
Elle me parut risible¨ à moi-même,lorsqu'il m'eut appris que je n'avais rien à craindre du côté de l'Hôpital, ni avoir peur de celui de Lescaut. Il me dit que,dans la pensée qu'on pourrait le¨ soupçonner¨ d'avoir eu part¨ à l'enlèvement¨ de Manon, il était allé le matin a l'Hôpital,et qu'il avait demandé à la voir en feignant¨ d'ignorer¨ ce qui était arrivé. On s’était empressé¨ de lui apprendre¨ cette aventure comme une étrange nouvelle,et qu'on admirait¨ qu'une fille aussi jolie que Manon eût pris le parti¨ de fuir avec un valet. Il continua de me raconter qu'il était allé de là chez Lescaut; que l'hôte¨ de la maison n'avait pas refusé d'expliquer ce qu'il savait de cause et des circonstances de cette mort.
ridicule; (=M.de T..); supposer; coopération; libération; simulant; pas savoir; hâté; raconter; était étonné; la décision; propriétaire
Environ deux heures auparavant,¨ un garde du corps, des amis de Lescaut, l’était venu voir et lui avait proposé de jouer. Lescaut avait gagné si rapidement que l'autre avait juré,¨ en le quittant, de lui casser la tête¨ : ce qu'il avait exécuté¨ le soir même.
avant; assuré; le tuer; réalisé
M.de T... me pria de trouver bon qu'il allât souper avec nous.Nous prîmes ensemble le chemin de Chaillot, où j'arrivai avec moins d’inquiétude¨ que je n'en étais parti.
trouble

18.1.2. Seconde partie

La présence et les politesses¨ de M.de T... dissipèrent¨ tout ce qui pouvait rester de chagrin à Manon.
bonnes manieres; chassèrent
Ainsi, pendant les premières semaines, je ne pensais qu'à jouir¨ de ma situation.
trouver mon plaisir dans
Le seul valet qui composait¨ notre domestique, me prit un jour à l'écart¨ pour me dire qu'un seigneur étranger semblait avoir pris beaucoup d'amour pour Mlle Manon.
formait; à part
Le trouble de mon sang me fit sentir dans toutes mes veines. Je ne sais à quoi les tourments¨ de mon cœur m'auraient porté si Manon, qui m'avait entendu rentrer, ne fût venue au-devant de moi¨ avec un air d'impatience et des plaintes de ma lenteur. Elle n'attendit point ma réponse pour m'accabler¨ de caresses. Elle marqua¨ peu d'attention pour mon chagrin. Elle voulait que mes cheveux fussent accommodés¨ de ses propres mains. Je les avais fort¨ beaux. C'était un amusement qu'elle s'était donné plusieurs fois. Elle se mit à rajuster¨ mes cheveux,lors-qu'on vint l'avertir¨ que le Prince de ... demandait à la voir.
troubles; à ma rencontre; donner beaucoup; donna; arrangés; très; arranger; informer
"Quoi donc?" m’écriai-je en la repoussant, "Qui? Quel prince?"
Elle ne répondit point a mes questions.
"Faites-le monter", dit-elle froidement au valet.
Et, se tournant vers moi: "Cher ami,toi que j'adore," reprit-elle d'un ton enchanteur,¨ "je te demande un moment de complaisance¨ un moment, un seul moment. Je t'en aimerai mille fois plus. Je t'en saurai gré¨ toute ma vie".
charmant; clémence; remercierai
L'indignation¨ et la surprise me lièrent¨ la langue.Je vis un homme fort bien mis,¨ mais d'assez mauvaise mine.¨ Manon ne lui donna pas le temps d'ouvrir la bouche; elle lui présenta son miroir:
irritation; immobilisèrent; habillé; aspect
"Voyez,Monsieur," lui dit-elle, "regardez-vous bien,et rendez-moi justice. Vous me demandez de l'amour. Voici l'homme que j'aime,et que j'ai juré¨ d'aimer toute ma vie:
promis
Si vous croyez lui pouvoir disputer mon cœur,apprenez-¨ moi donc sur quel fondement;¨ car je vous déclare qu'aux yeux de votre servante très humble, tous les princes d'Italie ne valent pas un des cheveux que je tiens."
dites; base, motif
'Mademoiselle, Mademoiselle," lui dit-il avec un sourire forcé, "j'ouvre en effet les yeux, et je vous trouve bien moins novice¨ que je ne me l’étais figuré¨
naïf; cru
Il se retira aussitôt sans jeter les yeux sur elle.
Je ne dissimulai¨ pas que je fus touché jusqu'au fond du cœur,d'un sacrifice¨ que je ne pouvais attribuer¨ qu'à l'amour. Cependant la plaisanterie me parut excessive.
cachai; abandon; mettre sur le compte de
Un jour que nous avions M.de T... a souper,nous entendîmes le bruit d'un carrosse qui s'arrêtait a la porte de l'hôtellerie. La curiosité nous fit désirer qui pouvait arriver à cette heure. On nous dit que c’était le jeune ... M..., c'est à dire le fils de notre plus cruel ennemi. Son nom me fit monter la rougeur au visage.
"C'est le ciel qui me l'amène,¨ dis-je à M. de T...; pour le punir de la lâcheté de son père. Il ne m’échappera pas, que¨ nous n'ayons mesuré nos épées."¨
fait venir; avant que; nous nous soyons battus
M.de T..., qui le connaissait et qui était même de ses meilleurs amis, s'efforça¨ de me faire prendre d'autres sentiments pour lui.
essaya
Il entra d'un air qui nous prévint¨ effectivement en sa faveur. Il baissa les yeux pour nous parler de l'excès où son père s’était porté contre nous; il nous fit les excuses les plus soumises.
influença
Il ne nous quitta qu’après s'être félicite de notre connaissance et nous avoir demandé la permission de venir nous renouveler quelquefois l'offre de ses servi-
ces. Il partit le matin avec M.de T...,qui se mit avec lui dans son carrosse.
M.de T... revint nous voir avant la fin de la semaine.
M'ayant tiré aussitôt en particulier:¨
à part
"Je suis," me dit-il, "dans le dernier¨ embarras¨ depuis que je ne vous ai vu; et la visite que je vous fais aujourd'hui en est une suite.¨ G... M... aime votre maîtresse; il m'en a fait confidence¨ et c'est ce qui m'a porté à venir si matin¨ pour vous informer de ses vues.¨ Il peut arriver a tout moment".
très grand; trouble; conséquence; confession; tôt le matin; intentions
Un avis¨ si pressant¨ me fit regarder cette affaire d'un;
information; urgent
œil plus sérieux; et,m’étant retiré à l’écart¨ avec Manon, je lui déclarai naturellement tout ce que je venais d'apprendre. Elle reprit, après avoir un peu rêvé:¨
à part; réfléchi
"Il me vient un dessein¨ admirable,"s’écria-t-elle, "et je suis toute glorieuse de l'invention. G... M... est le fils de notre plus cruel ennemi; il faut nous venger du père, non pas sur le fils, mais sur sa bourse. Je veux l’écouter, accepter ses présents, et se moquer de lui."
projet
Nous vîmes paraître son carrosse vers les onze heures.
Nous nous mimes a table avec un air de confiance et d'amitié. G... M... trouva aisément¨ l'occasion de déclarer ses sentiments à Manon.
facilement
Aussitôt¨ qu'il fut monté en carrosse avec M. de T..., Manon accourut à moi, les bras ouverts, et m'embrassa en éclatant de rire. Elle me répéta ses discours¨ et ses propositions, sans y changer un mot. Ils se réduisent¨ à ce-ci: il l'adorait. Il voulait partager avec elle quarante mille livres de rente dont il jouissait¨ déjà, sans compter ce qu'il attendait après la mort de son père.Il s'engageait¨ à lui compter dix mille francs, en prenant possession de l'hôtel, et il lui marquait¨ le nom de la rue et de l'hôtel, où il lui promettait de l'attendre l'après-midi du second jour, si elle pouvait se dérober¨ de mes mains.
immédiatement après; paroles; résument; avait; obligeait; indiquait; s’échapper
Nous délibérâmes sur la conduite¨ que Manon avait à tenir. Je fis encore des efforts pour lui ôter¨ cette entreprise¨ de la tête,et je lui représentai tous les dangers.
attitude; chasser; projet
Rien ne fut capable d’ébranler¨ sa résolution. Il lui semblait que je ne pouvais me venger plus agréablement de mon rival, qu'en mangeant son souper et en couchant, cette nuit même, dans le lit qu'il espérait occuper avec ma maîtresse; cela lui paraissait assez facile, si je pouvais m'assurer de trois ou quatre hommes qui eussent assez de résolution¨ fermeté pour l’arrêter dans la rue et de fidélité pour le garder à vue¨ jusqu'au lendemain.
changer; ; surveiller
Je cédai¨ à ses instances¨ malgré les mouvements secrets de mon cœur, qui semblaient me présager¨ une catastrophe malheureuse. Je sortis , dans le dessein¨ de prier deux ou trois gardes de corps, avec lesquels Lescaut m'avait mis en liaison,¨ de se charger du soin d'arrêter G... M... Je n'en trouvai qu'un au logis; mais c’était un homme entreprenant.¨
me rendis; demande; prophétiser; intention; relation; courageux
Je retournai aussitôt chez Manon, et, pour ôter tout soupçon¨ aux domestiques, je leur dis, en entrant, qu'il ne fallait pas attendre M.de G... M... pour souper; qu'il lui était survenu des affaires qui le retenaient malgré lui,et qu'il m'avait prie de venir lui en faire ses excuses.
méfiance
Pendant ce temps-là,notre mauvais génie travaillait à nous perdre. G... M... était suivi d'un laquais lorsqu'il avait été arrête par le garde de corps. Ce garçon, effrayé¨ de l'aventure de son maître, retourna en fuyant sur ses pas; et la première démarche¨ qu'il fit pour le secourir¨ fut d'aller avertir¨ le vieux G... M... de ce qui venait d'arriver. Il découvrit¨ tout ce qu'il savait de son amour pour Manon. C'en fut assez pour faire soupçonner¨ au vieillard que l'affaire de son fils était une querelle¨ d'amour.
paniqué; activité; aider; informer; raconta; supposer; conflit
J'allais me mettre au lorsqu'il arriva; il entra suivi de deux archers.¨ Il s’écria en s'adressant à moi:
policiers
"Ah! malheureux! je suis sûr que tu as tué mon fils!"
"Vieux scélérat!¨ " lui répondis-je avec fierté, "si j'avais eu à tuer quelqu'un de te famille, c'est par toi que j'aurais commencé."
criminel
"Conduisez-le au Petit-Châtelet," dit-il aux archers¨ et prenez garde¨ que le Chevalier ne vous échappe. C'est un rusé¨ qui s'est déjà sauvé de Saint-Lazare."
policiers; faites attention à; adroit
Les archers avaient un carrosse à la porte. Nous partîmes dans le même carrosse. Nous arrivâmes à la prison. On nous mit chacun dans un lieu séparé.¨
isolé
Mon argent eut un fort¨ bon effet. On me mit dans une chambre proprement meublé et l'on m'assura que Manon en avait une pareille.¨ Je m'occupai, aussitôt, des moyens de hâter ma liberté. Je résolus d’écrire promptement à mon père pour le prier de venir en personne à Paris. Il arriva le lendemain de mon emprisonnement.
très; identique
Avant de recevoir sa visite, je reçus celle de M.le Lieutenant Général de Police, ou, pour expliquer les choses par leur nom; je subis l'interrogatoire.¨ Il me fit quelques reproches;¨ mais ils n’étaient ni durs, ni désobligeants.¨ Je m'expliquai avec lui d'une manière si respectueuse et si modérée,¨ qu'il parut extrêmement satisfait¨ de mes réponses.
fus questionné; réprimandes; désagréables; douce; très content
J’étais à réfléchir sur la conversation que j'avais eue avec M. le Lieutenant Général de Police, lorsque j'entendis ouvrir la porte de ma chambre: c’était mon père.
J'allais l'embrasser, avec toutes les marques d'une extrême¨ confusion. Il s'assit sans que ni lui, ni moi, eussions encore ouvert la bouche. Comme je demeurai(restai} debout, les yeux baisés et le tête couverte:
très grande
"Asseyez-vous, Monsieur," me dit-il gravement,¨ "asseyez-vous.
sérieusement
Grâce au scandale de votre libertinage,¨ j'ai découvert le lieu de votre demeure. On se console¨ d'un malheur de fortune; mais quel remède contre un mal,tel que¨ les désordres d'un fils vicieux,¨ qui a perdu tous sentiments d'honneur?"
vie immorale; remet; comme; immoral
"Je vous assure, Monsieur," lui dis-je, "je ne mérite pas des noms si durs. C'est l'Amour,vous le savez, qui a causé toutes mes fautes. Mon cher père, un peu de pitié pour un fils qui a toujours été plein de respect et d'affection¨ pour vous."
amour
"Viens, mon pauvre Chevalier," me dit-il, "viens m'embrasser; tu me fais pitié".
Je l'embrassai; il me serra d'une manière qui me fit juger¨ de ce qui se passait dans son cœur.
donna une idée
"Mais quel moyen prendrons-nous donc," reprit-il, "pour te tirer d'ici? Explique-moi toutes tes affaires sans déguisement."¨
mascarade
Je lui appris¨ les sentiments que le Lieutenant Général de Police avait pour moi.
racontai
"Si vous trouvez quelques difficultés, lui dis-je, elles ne peuvent venir que de la part¨ des G... M...: ainsi, je crois qu'il serait à propos¨ que vous prissiez la peine¨ de les voir."¨
du côté; opportun; effort; rendre visite
En me quittant, mon père alla faire une visite à M.de G... M... Il le trouva avec son fils. Je n'ai jamais les particularités¨ de leur conversation; mais ils allèrent ensemble chez M.le Lieutenant Général de Police, auquel ils demandèrent deux grâces: l'une,de me faire sortir sur-le-champ¨ du Châtelet; l'autre d'enfermer Manon pour le reste de ses jours, ou de l'envoyer en Amérique. On commençait, dans le même temps, à embarquer¨ quantité¨ de gens sans aveu¨ pour le Mississippi. M. le Lieutenant Général de Police leur donna sa parole de faire partir Manon par le premier vaisseau.¨ M.de G... M... et mon père vinrent aussitôt m'apporter ensemble la nouvelle de ma liberté. M.de G... M... me fit in compliment civil¨ sur le passé, et, m'ayant félicité sur l'honneur que j'avais d'avoir un tel père, il m'exhorta¨ à profiter désormais¨ de ses leçons et de ses exemples :Nous sortîmes ensemble, sans avoir dit un mot de ma maîtresse. Cette fille infortunée fut conduite, une heure après, à l'Hôpital, pour y être associée¨ à quelques malheureuses qui étaient condamnées à subir¨ le même sort.¨ La malheureuse bande où elle devrait entrer était destinée à partir le surlendemain¨ du jour où nous étions.
détails; immédiatement; transporter en bateau; beaucoup; ignobles, sans foi ni loi; bateau; courtois; encouragea; à l'avenir; réunie; supporter; avenir; 2 jours après
Le seul moyen dont il semblait que je pusse espérer du changement dans le sort¨ de Manon,c’était de choisir quelques braves, qui eussent¨ le courage d'attaquer les gardes de Manon, lorsqu'ils seraient sortis de Paris avec elle. Le premier qui s'offrit a mon esprit, fut le même garde de corps que j'avais employé pour arrêter G... M...; il m'offrit affectueusement¨ ses services.
situation; auraient; aimablement
Nous employâmes une partie de la nuit à raisonner sur mon dessein¨ Il me parla de trois soldats aux gardes dont il s’était servi dans la dernière occasion.
projet
Le jour de l’exécution¨ étant venu, j'en envoyai un de grand matin¨ à l’Hôpital, pour s'instruire¨ par ses propres yeux, du moment auquel les archers¨ partiraient avec leur proie. Je fus informé par le rapport du soldat aux gardes que cette déplorable troupe prenait le chemin de Normandie, et que c'était du Havre-de-Grâce qu'elle devait partir pour l’Amérique.
réalisation; très tôt; informer; policiers
Nous nous réunîmes au bout du faubourg. Nous ne"tardâmes point à découvrir¨ les six gardes; je fus le premier a piquer mon cheval; mais la Fortune avait rejeté impitoyablement¨ mes vœux.¨ Les archers, voyant cinq chevaliers accourir vers eux,ne doutèrent point que ce ne fût pour les attaquer. Ils se mirent en défense,en préparant leurs baïonnettes et leurs fusils, d'un air résolu. Cette vue, qui ne fit que nous animer, le garde de corps et moi, ôta¨ tout d'un coup le courage a nos trois lâches¨ compagnons. Ils s’arrêtèrent, comme de concert,¨ tournèrent la tête de leurs chevaux pour reprendre le chemin de Paris.
bientôt nous découvrîmes; sans pitié; désirs; chassa; peu courageux; ayant fait un accord
"Dieux! me dit le garde du corps, qui paraissait aussi éperdu¨ que moi de cette infâme désertion; qu'allons-nous faire? Nous ne sommes que deux."
perplexe
Ne voyant de tous côtes que des sujets¨ de désespoir,je pris une résolution¨ véritablement désespérée. Ce fut de remercier mon compagnon de ses services; et, loin d'attaquer les archers, je résolus d'aller avec soumission, les prier de me recevoir dans leur troupe.
motifs; décision
"Rassurez-vous, Messieurs," leur dis-je en les abordant,¨ je ne vous apporte point la guerre, je viens vous demander des grâces".
leur adressant la parole
Le chef de la bande me répondit que les ordres qu'ils avaient de veiller sur¨ leurs captives¨ étaient d'une extrême rigueur,¨ que je lui paraissais néanmoins¨ si joli homme, que lui et ses compagnons se relâcheraient¨ un peu de leur devoir; mais que je devais comprendre qu'il fallait m'en coûtât quelque chose.
garder; prisonnières; très stricte; malgré tout; deviendraient moins stricte
Vous dirai-je quel fut le déplorable sujet de mes entretiens¨ avec Manon, pendant,cette route? Figurez-¨ vous ma pauvre maîtresse enchaînée par le milieu du corps, assise sur quelques poignées¨ de paille. Elle était si languissante¨ et si affaiblie, qu'elle fut longtemps sans pouvoir se servir de sa langue, ni remuer¨ ses mains. Je les mouillai pendant ce temps-là de mes pleurs.
conversations; imaginez; petites quantités; malade; faire des mouvements avec
Lorsque nous arrivâmes au Hâvre, je vendis mon cheval. L'argent que, j'en tirai, joint ਠce qui me restait encore de vos libéralités¨ me composa la petite somme de dix-sept pistoles. J'en employai sept a l'achat de quelques tes soulagements¨ nécessaires à Manon. Je n'eus point de peine¨ à me faire recevoir dans le vaisseau,¨ On cherchait alors des jeunes gens qui fussent disposes ਠse joindre¨ à la colonie. Le passage et la nourriture me furent accordés¨ gratis. La poste de Paris devant partir le lendemain, j'y laissai une lettre pour Tiberge.
avec; bontés; confort; difficulté; bateau; voudraient; aller; donnés
Nous mîmes a la voile.¨ J'obtins du capitaine un lieu à part pour Manon et moi. Il eut la bonté de nous regarder d'un autre œil que le commun¨ de nos misérables associés.¨
le bateau partit; la majorité; compagnons
Après une navigation de deux mois, nous abordâmes¨ enfin au rivage¨ désiré. Nous primes le chemin de la ville; mais nous fûmes surpris de découvrir que ce qu'on avait vanté¨ jusqu'alors comme une bonne ville,n’était qu'un assemblage¨ de quelques pauvres cabanes.¨ La maison du Gouverneur nous parut un peu distinguée¨ par sa hauteur et sa situation.
arrivâmes; côte; recommandé; réunion; baraques; différent
Nous fûmes d'abord présentés a lui. Il s'entretint¨ longtemps en secret avec le capitaine; et, lorsqu'il eut ordonné aux autres de se retirer, il nous fit demeurer,¨ elle et moi.
parla; rester
"J'apprends du capitaine," nous dit il, "que vous êtes mariés,et qu'il vous à reconnus sur la route¨ pour deux personnes d'esprit et de mérite.¨ Je n'entre point dans les raisons qui ont causé votre malheur; mais s'il est vrai que vous ayez autant de savoir-vivre que votre figure¨ me le promet, je n’épargnerai rien¨ pour adoucir¨ votre sort.¨
pendant le voyage; respectables; air,visage; ferai tout; tempérer; malheur
Le soir, il nous fit conduire au logement qu'on nous avait préparé. Nous trouvâmes une misérable cabane. Manon parut effrayée¨ et elle se mit à pleurer amèrement. J'entrepris¨ d'abord de la consoler,¨ mais lorsqu'elle m'eut fait entendre¨ que c’était moi seul qu'elle plaignait,¨ j'affectai¨ de montrer assez¨ de courage et même assez de joie pour lui en inspirer.
paniqué; commençai; calmer; comprendre; dont elle pleurait le sort; simulai; beaucoup
"De quoi me plaindrai-¨ je?lui dis-je.Je possède tout ce que je désire. Vous m'aimez, n'est-ce pas? Quel autre bonheur me suis-je jamais proposé? Laissons au Ciel le soin de notre fortune."
lamenterai
"Vous serez donc la plus riche personne de l'univers," me répondit-elle, "car,s'il n'y eut jamais d'amour tel que le vôtre, il est impossible aussi d’être aime plus tendrement que vous l'êtes.J'ai été légère¨ et volage,¨ mais vous ne sauriez croire combien je suis changea."
frivole; inconstante
Ces charmantes idées changeront ma cabane en un palais digne du¨ premier roi du monde. L’Amérique me parut un lieu de délices¨ après cela.
qui avait le droit de recevoir; bonheur
"C'est au Nouvelle-Orléans qu'il faut venir," disais-je à Manon, "quand on veut goûter les vraies douceurs de l'amour .C'est ici qu'on s'aime, sans intérêt,¨ sans jalousie, sans inconstance."
égoïsme
Nous cultivâmes soigneusement¨ l’amitié du Gouverneur. Il eut la bonté, quelques semaines après notre arrivée, de me donner un petit emploi.
scrupuleusement
L'innocence de nos occupations¨ et la tranquillité¨ où nous étions continuellement¨ servirent à nous faire rappeler insensiblement¨ des idées de religion. Manon n'avait jamais été une fille impie.¨ Je lui fis comprendre qu'il manquait une chose a notre bonheur; c'est de le
activités; calme; toujours; peu à peu; irréligieuse
faire approuver¨ du Ciel.Pour moi, je ne vous offre rien de nouveau en vous offrant mon cœur et ma main; mais ´╗┐je suis prêt à vous en renouveler le don au pied de l'autel".
sanctionner
Il me parut que ce discours¨ la pénétrait¨ de joie.
ces paroles; remplissait
"Croiriez-vous," me répondit-elle, "que j'y ai pense mille fois, depuis que nous sommes en Amérique?"
J'allai chez le Gouverneur, comme j'en étais convenu¨ avec Manon, pour le prier de consentir¨ à la cérémonie de notre mariage. Le Gouverneur avait un neveu, nommé Synnelet, qui lui était extrêmement¨ cher. La beauté de Manon l'avait touché¨ dès le jour de notre arrivée. Cependant, comme il était persuadé¨ , avec son oncle et toute la ville, que j’étais réellement marie, il s’était rendu maître¨ de son amour. Je le trouvai avec son oncle, lorsque j'arrivai au fort. Je n'avais nulle raison qui m'obligeait de lui faire un secret de mon dessein,¨ de sorte que je ne fis point de difficulté de m'expliquer en sa présence. Le Gouverneur m'écouta avec sa bonté ordinaire; je lui racontai une partie de mon histoire, qu'il entendit avec plaisir, et, lorsque je le priai d'assister¨ à la cérémonie que je méditais, il eut la générosité¨ de s'engager¨ à faire toute la dépense de la fête. Je me retirai fort¨ content.
avais réglé; être d’accord avec; très; impressionné; croyait; avait dominé; projet; être présent; bonté; prendre sur lui; très
Une heure après, je vis entrer l’aumônier¨ chez moi. Je m'imaginai¨ qu'il venait me donner quelques instructions sur mon mariage; mais,après m'avoir salué froidement,il me déclara,en deux mots,que M.le Gouverneur me défendait d'y penser, et qu'il avait d'autres vues¨ sur Manon.
prêtre; pensai; intentions
"D'autres vues sur Manon!" lui dis-je avec un mortel saisissement¨ au cœur, "et quelles vues donc, Monsieur l’aumônier?"
trouble
Il me répondit que je n'ignorais pas¨ que H.le Gouverneur était le maître; que Manon ayant été envoyée de France pour la colonie, c'était à lui de disposer d'elle; qu'il ne l'avait pas fait jusqu'alors, parce qu'il la croyait mariée; mais qu'ayant appris¨ moi-même qu'elle ne l’était point, il jugeait¨ à propos¨ de la donner à M. Synnelet, qui en était amoureux.
savais bien; raconté; pensait; juste
J’étais dans une agitation que je ne saurais comparer à rien. Après une infinité de réflexions, je m’arrêtai à la résolution d'aller trouver le Gouverneur. Le sort,¨ qui voulait hâter ma ruine, me fit rencontrer Synnelet. Il lut dans mes yeux une partie de mes pensées; j'ai dit qu'il était brave; il vint à moi.
fatalité
"Ne me cherchez-vous pas?" me dit-il. Je connais¨ que mes desseins¨ vous offensent, et j'ai bien prévu qu'il faudrait se couper la gorge¨ avec vous. Allons voir qui sera le plus heureux".
sais; intentions; se battre
Nous écartâmes d'une centaine de pas hors de la ville.
Nos épées se croisèrent; l'amour conduisit mon épée, et je lui fournis¨ un coup si vigoureux¨ qu'il tomba à mes pieds, sans mouvement. Je réfléchis aussitôt sur les conséquences de cette mort. Il n y avait pour moi ni grâce, ni délai¨ de supplice¨ à espérer. Je repris le chemin de la ville. J'entrai chez moi; J'y trouvai Manon a demi morte de frayeur¨ et d’inquiétude.¨ Je ne pouvais lui déguiser¨ le terrible accident qui venait de m'arriver.
donnai; fort; retard; punition; peur; alarme; cacher
"Fuyons ensemble," me dit-elle, "ne perdons pas un instant."
Le corps de Synnelet peut avoir été trouvé par hasard, et nous n'aurions pas le temps de nous éloigner."¨
aller loin
Nous nous éloignâmes de la ville. J'avais acquis¨ asses de connaissance du pays, depuis près de dix mois que j'étais en Amérique, pour ne pas ignorer¨ de quelle manière on apprivoisait¨ les sauvages. J'avais même appris quelques mots de leur langue. Avec cette triste ressource¨ , j'en avais une autre du côté des Anglais, qui ont,comme nous des établissements¨ dans cette partie du nouveau monde; mais nous avions à traverser, jusqu'à leurs colonies, de stériles campagnes de plusieurs journées de largeur. Nous marchâmes aussi longtemps que le courage de Manon put la soutenir. Il était déjà nuit. Nous nous assîmes au milieu d'une vaste¨ plaine.¨
appris; bien savoir; domptait; moyen; colonies; grand; terrain
Nous avions passé tranquillement une partie de la nuit.
Je croyais ma chère maîtresse endormie. Je m'aperçus dès le point¨ du jour, en touchant ses mains, qu'elle les avait froides et tremblantes. Elle me dit d'une voix faible, qu'elle se croyait à sa dernière heure. Ses soupirs fréquents me firent connaître que la fin de ses malheurs approchait.
commencement
N'exigez¨ point de moi que je décrive mes sentiments, ni que je vous rapporte ses dernières expressions. Je la perdis; je reçus d'elle des marques d'amour, au moment même qu'elle expirait.¨
demandez; mourait
Je demeurai¨ plus de vingt~quatre heures, la bouche attachée¨ sur le visage et les mains de ma chère Manon. Enfin je formai la résolution de l'enterrer. J'ouvris une large fosse. J'y plaçai l'idole de mon cœur. J’ensevelis¨ pour toujours, dans le sein¨ de la terre, ce qu'elle avait porté de plus parfait et de plus aimable. Je me couchai ensuite sur la fosse, le visage tourné vers le sable; et, fermant les yeux,avec le dessein¨ de ne les ouvrir jamais, j'invoquais¨ le secours¨ du Ciel et attendis la mort avec impatience.
restai; collée; enterrai; fond; intention; appelais; aide
Après ce que vous venez d'entendre,la conclusion de mon histoire est de si peu d'importance, qu'elle ne mérite¨ pas la peine¨ que vous voulez bien prendre à l’écouter.
vaut; effort
Le corps de Synnelet ayant été rapporté à la ville et ses plaies¨ visitées¨ avec soin, il se trouva, non seulement qu'il n'était pas mort, mais qu'il n'avait pas même reçu de blessure dangereuse. Il apprit à son oncle de quelle manière les choses s’étaient passées entre nous.
blessures; examinées
On me fit chercher. On me trouva, sans apparence de vie, sur la fosse de Manon. Synnelet eut la générosité¨ de solliciter¨ ma grâce; il l'obtint. J’étais si faible,qu'on fut obligé de me transporter dans mon lit, où je fus retenu pendant trois mois par une violente maladie.
bonté; demander
Ce fut environ six semaines après mon rétablissement que, me promenant seul un jour sur le rivage¨ je vis arriver un vaisseau.¨ Je fus frappé d'une surprise extrême¨ en reconnaissant Tiberge. Il m'apprit que l'unique motif de son voyage avait été le désir de me voir et de m'engager¨ à retourner en France. Je ne pouvais marquer trop de reconnaissance pour un ami si généreux¨ et si constant. Je le conduisis chez moi.Je lui appris¨ tout.
côte; bateau; três grande; conseiller; bon; racontai
Nous avons passé deux mois ensemble au Nouvel-Orléans, pour attendre l'arrivée des vaisseaux¨ de France; et,nous étant mis en mer, nous primes terre, il y a quinze jours, au Havre-de-Grâce.
bateaux