Index
1 La chanson de Roland
2 Le roman de Tristan et Iseut
3 Le Roman de Perceval ou le conte du Graal
4 Le roman de la rose
5 François Villon
6 Francois Rabelais
7 La pléiade
8 Michel de Montaigne
9 René Descartes et le rationalisme
10 Pierre Corneille
11 Molière
12 Blaise Pascal
13 Jean Racine
14 Jean de la Fontaine
15 Nicolas Boileau
16 Madame de la Fayette
17 Marivaux
18 L'Abbé Prevost
19 Voltaire
20 Montesquieu
21 Denis Diderot
22 Jean-Jacques Rousseau
23 Beaumarchais
24 Chateaubriand
25 Benjamin Constant
26 Alphonse de Lamartine
27 Alfred de Vigny

8. Michel de Montaigne

8.1. Les essais

8.1.1. Que philosopher c'est apprendre à mourir

Le but de notre carrière, c'est la mort; c'est l'objet nécessaire de notre visée¨ si elle nous effraie,¨ comment est-il possible d'aller un pas en avant sans fièvre?¨
attention; fait peur; temperature
Le remède¨ du vulgaire,¨ c'est de n'y penser pas. Mais de quelle brutale¨ stupidité lui peut venir un si grossier aveuglement? Ce n'est pas merveille¨ s'il est si souvent pris au piège.¨
médicament; la masse; brute; étonnant; dupé
On fait peur à nos gens¨ seulement en nommant la mort, et la plupart s'en signent¨ comme au nom du diable.
aux hommes; font un signe de la croix
Il n'y a justement que quinze jours que j'ai franchi¨ trente-neuf ans: il m'en faut, pour le moins, encore autant. Cependant s'empêcher de penser à une chose si éloignée, ce serait folie. Mais quoi?les jeunes et les vieux laissent¨ la vie de la même manière.
passé 'âge de; quittent
Pauvre fou que tu es, qui t'a établi¨ les termes de ta vie.Tu te fondes¨ sur les comptes des médecins; regarde plutôt l'effet¨ et l’expérience.¨
fixé; bases; résultat; pratique
Il est plein de raison et de piété¨ de prendre l'exemple de l’humanité même de Jésus-Christ: or, il finit sa vie à trente-trois ans. Le plus grand homme, simplement¨ homme, Alexandre, mourut aussi à ce terme. Ces exemples nous passant devant les yeux, comment est-il possible qu'on puisse se défaire de la pensée de la mort, et qu'à chaque instant¨ il ne nous semble qu'elle nous tienne au collet?¨
religiosité; seulement; moment; surprenne
Parmi les fêtes et la joie, ayons toujours ce refrain de la souvenance¨ de notre condition¨ et ne nous laissons pas si fort emporter au plaisir que parfois il ne nous repasse en la mémoire en combien de sortes notre allégresse¨ est en butte à la mort, et de combien de prises¨ elle la menace.¨
souvenir; situation; joie; dangers; lui fait risquer
Il est incertain où la mort nous attend, attendons-la Partout.La préméditation de la mort est préméditation de la liberté: qui a appris à mourir, a désappris à servir¨ ; il n'y a rien de mal dans la vie pour celui qui a bien compris que la privation¨ de la vie n'est pas mal. Le savoir mourir nous affranchit¨ de toute sujétion¨ et contrainte.¨
être dépendant; perte; libère; soumission; dépendante

8.1.2. Apologie de Raymond Sebond

Considérons¨ donc pour cette heure¨ l'homme seul, sans secours,¨ étranger armé seulement de ses armes et dépourvu¨ de la grâce et de la connaissance divine¨ qui est tout son honneur, s a force et le fondement de son être. Est-il possible de rien imaginer si ridicule que cette misérable et chétive¨ créature, qui n'est pas seulement maîtresse de soi.
étudions; maintenant; aide; sans; de Dieu; pauvre
La présomption¨ est notre maladie naturelle et originelle. La plus calamiteuse¨ et frêle¨ de toutes les créatures, c'est l'homme, et en même temps la plus orgueilleuse.¨ Elle se sent et se voit logée ici, parmi la bourbe¨ et le fient¨ du monde et se va plantant¨ par imagination au-dessus du cercle de la Lune et, ramenant le ciel sous ses pieds. C'est par la vanité¨ de cette même imagination qu'il s’égale à Dieu, qu'il s'attribue¨ les conditions¨ divines.¨
arrogance; catastrophique; fragile; arrogante; ordures; saleté; se place; caractère prétentieux; donne; talents; de Dieu
Nous ne sommes ni au-dessus, ni au-dessous du reste: tout ce qui est sous le Ciel, dit le sage, court une loi et une fortune pareille.
Ainsi me faut-il voir enfin s'il est en la puissance¨ de l'homme de trouver ce qu'il cherche; et si cette quête¨ qu'il y a employée depuis tant de siècles, l'a enrichi de quelque nouvelle force et de quelque vérité solide. Je crois qu'il me confessera s'il parle en conscience¨ que tout le profit qu'il a retiré d'une si longue poursuite¨ c'est d'avoir appris à reconnaître sa faiblesse.
au pouvoir; recherche; sérieusement; étude
Aussi ne fais-Je pas profession¨ de savoir la vérité et d'y atteindre,¨ Le plus sage homme qui fut jamais¨ quand on lui demanda ce qu'il savait, répondit qu'il savait cela qu'il ne savait rien.
prétention; arriver; Socrate
Combien diversement jugeons-nous des choses? Combien de fois changeons-nous nos fantaisies? Ce que je tiens aujourd'hui et ce que je crois, je le tiens et le crois de toute ma croyance; mais ne m'est-il pas advenu¨ non une fois, mais cent, mais mille, et tous les jours, d'avoir embrassé¨ quel qu’autre chose que depuis j'aie jugée fausse? Au moins faut-il devenir sage a ses propres depens.¨
arrivé; accepté; coût
Mais qu'est-ce donc qui est véritablement? Ce qui est éternel, c'est à dire ce qui n'a jamais eu de naissance, ni aura jamais de fin; à qui le temps n'apporte jamais aucune mutation.¨ Dieu seul est, non point selon aucune mesure du temps, mais selon une éternité immuable et immobile, non mesurée¨ par le temps, ni sujette ਠaucune déclinaison¨
changement; réglé; dépendant de; dégénération
À cette conclusion si religieuse d'un homme païen¨ je veux joindre¨ seulement ce mot d'un témoin¨ de même condition; O la vile¨ chose, dit-il, et abjecte que l'homme, s'il ne s’élève au-dessus de l'humanité:"voilà un bon mot et un utile désir, mais pareillement¨ absurde. Car de faire la poignée plus grande que le poing et la brassée plus grande que le bras, et d’espérer enjamber plus que l’étendue¨ de nos jambes, cela est impossible et monstrueux.contre nature Ni que l'homme ne monte au-dessus de soi et de l'humanité: car il ne peut vois, que de ses yeux, ni saisir que de ses prises. Il s’élèvera si Dieu lui prête extraordinairement la main; il s’élèvera, abandonnant¨ et renonçant¨ a ses propres moyens, et se laissant et soulever par les moyens purement célestes.¨
ici: Platon; ajouter; personne qui prouve qqc; ici:Sénèque; basse; également; longueur; quittant; n’employant plus; du ciel}
C'est à notre foi chrétienne, non à sa vertu stoïque de prétendre¨ à cette divine et miraculeuse métamorphose.
faire valoir ses droits